Aux candidats à la députation nationale

 

aux futur-e-s élu-e-s et actuel-le-s candidat-e-s
à la députation nationale
dans les 6e, 15e et 16e circonscriptions

Mesdames, Messieurs,

En vous présentant aux élections législatives du 11 et du 18 juin vous vous êtes engagé-e-s, une fois mandaté-e-s par vos électeurs, pour agir dans l’intérêt général ; selon vos convictions et allégeances politiques. Les présidentielles viennent de se dérouler avec une âpreté et un pathos exceptionnels, avec des « péripéties » lourdes de conséquence.

Si le local et le global sont directement liés, désormais le légal et le moral, au sens d’une éthique sociale et citoyenne, sont en confrontation permanente. Tout ce qui est légal n’est pas forcément moral. De grands périls nous menacent, et le niveau d’exigence citoyenne s’élève avec les progrès d’une prise de conscience favorisée par diverses résistances locales. Le mythe de la croissance économique pour tous basée sur un productivisme délirant est destructeur du vrai progrès humain. Nous savons depuis longtemps que cette fuite en avant, avec une kyrielle de fusions-acquisitions de sociétés, a donné naissance à des entreprises transnationales qui détiennent un pouvoir supérieur aux gouvernements.

Nous vous demandons de bien vouloir vous intéresser d’aussi près que possible au dossier du 92-98 avenue Gambetta, dans le 20e arrondissement, c’est-à-dire au sort réservé aux anciens locaux du Rectorat de Paris et à la décision très contestable d’implanter un énième Carrefour-Market dans un quartier qui n’en a nul besoin et ne pourra que souffrir de la destruction du tissu commerçant existant. Vous trouverez plus d’informations sur les sites internet (https://nonaucarrefouraurectorat.wordpress.com, https://www.facebook.com/groups/Nonaucarrefouraurectorat) et dans les multiples textes, tracts, courriers et affiches diffusés depuis un an par l’association Carton Rouge et le collectif Non au Carrefour au Rectorat auxquels participe un nombre grandissant de citoyens, riverains ou non, de bon sens et de bonne volonté. La remise à plat de ce projet sera incontournable. Des propositions concrètes et constructives orientées vers l’intérêt général expriment une détermination populaire éclairée et à longue portée. En d’autres termes, la contestation, ici comme ailleurs, préfigure une volonté politique à la mesure de la nouvelle époque dans laquelle, bon gré mal gré, nous sommes entrés. Une volonté politique à la mesure des conditions de gouvernance de cette nouvelle époque. Exigence de débats publics, de dialogues permanents avec les élu-e-s, de participation citoyenne, sans opacité ni langue de bois. Afin que les mots et la vie – notre vie –retrouvent leur plein sens.

Nous vous proposons de nous rejoindre pour notre Manifestation du 3 juin : rassemblement à 11 h devant les locaux de l’ancien Rectorat et défilé jusqu’à la place Gambetta. Nous vous invitons à ouvrir ensemble, en toute sincérité, les discussions indispensables. Nous sommes « la société civile », dans toute sa diversité, c’est-à-dire la vraie majorité détenant un évident potentiel d’autodétermination.

Contre la Peur et l’Ignorance ! Pour une ville habitable
et un monde humainement respirable !

Commune de Saint-Fargeau
le 27 mai 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s