Nous refusons le projet de supermarché « Carrefour » à la place du Rectorat de Paris au 94 avenue Gambetta. Informez-vous, rejoignez la mobilisation !

  • Signez et faites signer la pétition en cliquant ici.
  • Répondez à notre sondage pour définir un projet alternatif.
  • Visionnez et diffusez le clip vidéo et le reportage de Télébocal + les échos de la manifestation du 3 juin 2017 : Vidéo réalisée par les Insoumis – Reportage de Télébocal – Reportage photo de Serge Rivret.
  • Visionnez et diffusez le reportage de Télébocal sur la manifestation du 13 décembre 2017 au siège d’Icade.
  • Lisez l’article de François Lurot sur Agoravox : « Paris, Texas ? »
  • Tous les samedis venez à la table d’information place Saint-Fargeau à 11h : pour signer la pétition, échanger avec les habitant-e-s mobilisé-e-s, faire connaître vos sentiments sur les besoins du quartier et vos idées pour les locaux libérés par le déménagement du Rectorat, adhérer à l’association « Carton rouge », prendre quelques tracts pour informer et mobiliser autour de vous…
    Samedi 16 décembre 2017 en particulier ne ratez pas l’occasion de venir vous exprimer et discuter avec nous – France 3 sera présente place Saint-Fargeau de 11h à 13h pour filmer notre agora !!!


 

 

Historique de la mobilisation :

La première mobilisation des habitants et des associations du quartier, relayée par des élus EELV, PG, et PC, a arraché un vœu du Conseil de Paris, « pour faire évoluer le projet ». Pour y donner suite, Madame Calandra a réuni sa majorité, le 27 février 2017, avec des représentants du promoteur CVI, filiale du géant américain de l’agro-alimentaire Cargill, et de la société Carrefour. Les conseillers EELV et PC ont présenté notre opposition à un énième Carrefour dans le quartier en demandant que la Semaest, société d’économie mixte chargée par la Ville de revitaliser le commerce et l’artisanat, préempte les baux des 2 500 m2 commerciaux prévus au « Rectorat » et en évoquant nos contre-propositions. À l’issue de la réunion, la société Carrefour et le promoteur ont accepté de rencontrer directement une délégation de représentants des habitants, associations et commerçants du quartier pour repenser réellement le projet. (Voir récapitulatif en page Documents.) Cette rencontre a eu lieu le mercredi 4 mai, en présence de la maire du 20e arrondissement, sans débloquer la situation. Ultime bras de fer d’une année de mobilisation, le collectif a projeté donc une manifestation à grande échelle le 3 juin, dans le cadre des élections législatives.
La revente surprise (sans doute pas pour tout le monde) du 92-98 avenue Gambetta en VEFA (vente en état de futur achèvement = clefs en main) au promoteur ICADE, annoncée par communiqué de presse le 15 mai, n’a fait que renforcer notre détermination. Le profit réalisé par CVI, filiale de Cargill sur l’opération est juteux, le prix de revente étant de 137 millions d’euros, contre 50 millions à l’achat (lorsque la Ville a renoncé – par manque de fonds, nous dit-on – à exercer son droit de préemption). Et comme ICADE, pour sa part, est une filiale de la Caisse des Dépôts, qui opère avec de l’argent public, on se demande qui est le dindon de la farce…
Le 23 mai, le Conseil d’arrondissement du 20e a adopté un vœu du groupe Paris place au peuple déplorant « le considérable enrichissement sur fonds publics du groupe Cargill à l’occasion du rachat du site de l’ancien rectorat par la société Icade » et demandant « que toute la transparence soit faite sur cette opération », que « la Maire de Paris étudie tout moyen nécessaire, y compris, si besoin, juridique, pour s’assurer que l’intérêt public a été respecté à l’occasion de ce rachat, en tire toutes les conséquences dans le cas contraire » et « mette en œuvre tout moyen nécessaire pour que le projet en cours sur le site de l’ancien rectorat soit remis à plat », afin « que les propositions alternatives, formulées par la population réunie en collectif, soient sérieusement prises en compte ».
Merci à Place au Peuple, groupe d’opposition municipale, mené notamment par Danielle Simonnet, à l’initiative de ce voeu. Et merci à tous les élus qui l’ont voté, dessinant une majorité d’élus du 20e décidés à nous soutenir dans notre combat contre le projet financier, immobilier et commercial .
Au Conseil de Paris du 6-8 juin 2017, des vœux ont été à nouveau présentés par le groupe communiste, par le groupe EELV et par Danielle Simonnet, conseillère Place au Peuple, exprimant les mêmes exigences et, pour les uns, « que 
la Maire de Paris interpelle le gouvernement et la direction générale d’ICADE pour tenter de stopper la transaction et missionne la SEMAEST pour qu’elle se porte acquéreur de tout ou partie des locaux  », pour les autres, « que soit engagée une concertation entre ICADE et l’Hôtel de Ville, les élu-es du 20e, les habitants, les commerçants des quartiers Gambetta, Pelleport et Saint-Fargeau, avec comme objectif la prise en compte des réflexions déjà existantes concernant l’affectation de cette parcelle, afin de proposer une offre alternative à l’arrivée d’un nouveau commerce alimentaire franchisé, à la faveur de l’implantation de commerces de proximité et indépendants, portant des modes de consommation respectueux des circuits courts, et privilégiant une alimentation biologique et de qualité, ou encore de nouveaux équipements utiles aux habitants ».
Aucun des trois vœux n’a été voté en Conseil de Paris.
À suivre…
Le collectif s’est réuni le 22 juin pour tirer le bilan d’un an de lutte et discuter de la suite ; voir compte rendu de l’AG en page Documents)

 

 

 

Actualités

 

Réuni le vendredi 10 novembre, le collectif a approuvé le texte d’une nouvelle lettre à Anne Hidalgo et ses adjoints (voir aussi en page Documents) et fixé au mercredi 13 décembre sa prochaine action d’envergure : manifestation devant le siège social d’ICADE, actuel propriétaire du ci-devant rectorat, avec distribution de tracts et discussion avec les salariés.

20171209_125151

Il s’est réuni à nouveau le 8 décembre à la Maison des Fougères pour préparer la manifestation du 13 décembre. Voir le compte rendu : https://nonaucarrefouraurectorat.wordpress.com/2017/12/10/pour-preparer-la-manifestation-du-13-decembre/
et le reportage réalisé par Télébocal au siège d’Icade.

 

 

 

Et aussi :

– Visionnez le reportage sur notre action diffusée le 1er mars 2017 par FR3 Paris (dans « Enquête de région » après le « Soir 3 » : http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emissions/grand-paris-reportages/guerre-superettes-mode-du-fait-soi-meme-enquetes-region-1205153.html).
– Faites connaître le mouvement, enrôlez vos connaissances et vos associations.
– Consultez sur ce blog toute l’histoire du mouvement en documents
– Visitez et intervenez sur le groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/Nonaucarrefouraurectorat
– Visitez et intervenez sur le compte twitter : https://twitter.com/Kartonrouge
– Faites rejoindre le forum google-groupe (inscription à rectocarrefour@gmail.com)
Adhérez à Carton Rouge, l’association créée par le collectif.

Nous relayons :

– La pétition lancée par le Collectif Stopmonop le 15 juillet 2017, suite à la décision de la Mairie de Paris d’annuler purement et simplement le vote, au budget participatif 2016, d’une subvention indispensable à l’installation de Kelbongoo à Bichat-Temple : https://www.change.org/p/anne-hidalgo-sauvez-la-halle-alimentaire-du-10e-arrondissement-4bb7b070-198a-487b-991b-13b2b580a10c
(La Mairie a fait, le 25 juillet, un premier pas vers une solution de compromis, mais la mobilisation continue.)

– Les pétitions lancées par la péniche Anako (https://www.change.org/p/mairie-de-paris-sauvons-la-péniche-anako?source_location=minibar) et la péniche Cinéma (https://www.change.org/p/meurtre-a-la-péniche-cinéma?source_location=minibar), menacées d’expulsion du bassin et du quartier de la Villette pour faire place, la première, à une épicerie fine flottante, pilotée par Carrefour (!), la seconde à une annexe (encore une) de la grande surface culturelle qu’est devenue la Bellevilloise.

 

Publicités