Nous refusons le projet de supermarché « Carrefour » à la place du Rectorat de Paris au 94 avenue Gambetta. Informez-vous, rejoignez la mobilisation !

  • Signez et faites signer la pétition en cliquant ici.
  • Répondez à notre sondage pour définir un projet alternatif.
  • Visionnez et diffusez le clip vidéo et le reportage de Télébocal.
  • Lisez l’article de François Lurot sur Agoravox : « Paris, Texas ? »
  • Tous les samedis, même en juillet-août, venez à la table d’information place Saint-Fargeau à 10h30 : pour signer la pétition, échanger avec les habitant-e-s mobilisé-e-s, faire connaître vos sentiments sur les besoins du quartier et vos idées pour les locaux libérés par le déménagement du Rectorat, adhérer à l’association « Carton rouge », prendre quelques tracts pour informer et mobiliser autour de vous…
  • Le samedi 6 mai, les habitants réunis place Saint-Fargeau ont proposé une grande manifestation, le samedi 3 juin, à 11 h, entre le Rectorat et la Mairie du 20e. Le jour venu, la manifestation a réuni, malgré le pont de la Pentecôte, 500 personnes, dont plus d’un candidat aux législatives dans la 6e et la 15e circonscription. (Vidéo réalisée par les Insoumis.) (Reportage de Télébocal.) (Reportage photo de Serge Rivret.)

Coup de projecteur sur l’actualité :

La première mobilisation des habitants et des associations du quartier, relayée par des élus EELV, PG, et PC, a arraché un vœu du Conseil de Paris, « pour faire évoluer le projet ». Pour y donner suite, Madame Calandra a réuni sa majorité, le 27 février 2017, avec des représentants du promoteur CVI, filiale du géant américain de l’agro-alimentaire Cargill, et de la société Carrefour. Les conseillers EELV et PC ont présenté notre opposition à un énième Carrefour dans le quartier en demandant que la Semaest, société d’économie mixte chargée par la Ville de revitaliser le commerce et l’artisanat, préempte les baux des 2 500 m2 commerciaux prévus au « Rectorat » et en évoquant nos contre-propositions. À l’issue de la réunion, la société Carrefour et le promoteur ont accepté de rencontrer directement une délégation de représentants des habitants, associations et commerçants du quartier pour repenser réellement le projet. (Voir récapitulatif en page Documents.) Cette rencontre a eu lieu le mercredi 4 mai, en présence de la maire du 20e arrondissement, sans débloquer la situation. Ultime bras de fer d’une année de mobilisation, le collectif a projeté donc une manifestation à grande échelle le 3 juin, dans le cadre des élections législatives.
La revente surprise (sans doute pas pour tout le monde) du 92-98 avenue Gambetta en VEFA (vente en état de futur achèvement = clefs en main) au promoteur ICADE, annoncée par communiqué de presse le 15 mai, n’a fait que renforcer notre détermination. Le profit réalisé par CVI, filiale de Cargill sur l’opération est juteux, le prix de revente étant de 137 millions d’euros, contre 50 millions à l’achat (lorsque la Ville a renoncé – par manque de fonds, nous dit-on – à exercer son droit de préemption). Et comme ICADE, pour sa part, est une filiale de la Caisse des Dépôts, qui opère avec de l’argent public, on se demande qui est le dindon de la farce…
Le 23 mai, le Conseil d’arrondissement du 20e a adopté un vœu du groupe Paris place au peuple déplorant « le considérable enrichissement sur fonds publics du groupe Cargill à l’occasion du rachat du site de l’ancien rectorat par la société Icade » et demandant « que toute la transparence soit faite sur cette opération », que « la Maire de Paris étudie tout moyen nécessaire, y compris, si besoin, juridique, pour s’assurer que l’intérêt public a été respecté à l’occasion de ce rachat, en tire toutes les conséquences dans le cas contraire » et « mette en œuvre tout moyen nécessaire pour que le projet en cours sur le site de l’ancien rectorat soit remis à plat », afin « que les propositions alternatives, formulées par la population réunie en collectif, soient sérieusement prises en compte ».
Merci à Place au Peuple, groupe d’opposition municipale, mené notamment par Danielle Simonnet, à l’initiative de ce voeu. Et merci à tous les élus qui l’ont voté, dessinant une majorité d’élus du 20e décidés à nous soutenir dans notre combat contre le projet financier, immobilier et commercial .
Au Conseil de Paris du 6-8 juin 2017, des vœux ont été à nouveau présentés par le groupe communiste, par le groupe EELV et par Danielle Simonnet, conseillère Place au Peuple, exprimant les mêmes exigences et, pour les uns, « que 
la Maire de Paris interpelle le gouvernement et la direction générale d’ICADE pour tenter de stopper la transaction et missionne la SEMAEST pour qu’elle se porte acquéreur de tout ou partie des locaux  », pour les autres, « que soit engagée une concertation entre ICADE et l’Hôtel de Ville, les élu-es du 20e, les habitants, les commerçants des quartiers Gambetta, Pelleport et Saint-Fargeau, avec comme objectif la prise en compte des réflexions déjà existantes concernant l’affectation de cette parcelle, afin de proposer une offre alternative à l’arrivée d’un nouveau commerce alimentaire franchisé, à la faveur de l’implantation de commerces de proximité et indépendants, portant des modes de consommation respectueux des circuits courts, et privilégiant une alimentation biologique et de qualité, ou encore de nouveaux équipements utiles aux habitants ».
Dernières nouvelles (6 juin) :
Aucun des trois vœux n’a été voté en Conseil de Paris.
À suivre…
Tous les lecteurs de ce blog sont invités à la prochaine AG du collectif – pour tirer le bilan d’un an de lutte et discuter de la suite (le jeudi 22 juin, à 20 h, à la Maison des Fougères, 10 rue des Fougères ; voir https://nonaucarrefouraurectorat.wordpress.com/2017/06/11/reunion-pour-tirer-le-bilan-dun-an-de-lutte/ et compte rendu de l’AG en page Documents)
Conclusion :
Rendez-vous en septembre (date à préciser) pour une nouvelle manifestation devant le siège du promoteur Icade, nouveau propriétaire de l’ex-rectorat.

 

 

 

Agenda

– Le mercredi 1er mars reportage sur notre action diffusée par FR3 Paris (dans « Enquête de région » après le « Soir 3 » : http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emissions/grand-paris-reportages/guerre-superettes-mode-du-fait-soi-meme-enquetes-region-1205153.html).

– Le jeudi 9 mars à 18 h 30, réunion inter-conseils de quartier sur le commerce du 20e, réservée aux membres des conseils de quartier – ceux qui nous soutiennent n’ont pas manqué d’évoquer le Carrefour du rectorat.

Le vendredi 10 mars, de 19 h 30 à 21 h, Carton Rouge et ses sympathisants se sont réunis  pour préparer une prochaine réunion avec des représentants du promoteur CVI et de la société Carrefour : cliquer ici pour lire le compte rendu de la réunion.

Le 21 mars de 18 h 30 à 21 h, réunion plénière du Conseil de quartier Télégraphe, Pelleport, Saint-Fargeau, Fougères où il a été question du commerce de proximité et de l’économie locale.

– Le samedi 25 mars, Philippe Cosnay, directeur de cabinet de la Maire du 20e, nous a proposé, pour la réunion entre habitants, promoteur et Carrefour avalisée le 27 février, la date du jeudi 4 mai, 11h30, dans la salle de conseil de la Mairie du 20e, en présence des élus Frédéric Guerrien (EELV) et Jacques Baudrier (PCF) à titre de médiateurs, EN PETIT COMITÉ, c’est-à-dire qu’on entend limiter la délégation des habitants et associations à 4 personnes seulement.
Lire la réaction d’un riverain indigné
Autre réaction, qu’on peut espérer destinée à faire tache d’huile.

– Les  28 mars, en Conseil de Paris,  Danielle Simonnet, conseillère Front de Gauche-Place au Peuple a présenté un vœu soutenant nos revendications – rejeté, comme aussi celui présenté par Jérôme Gleizes pour le groupe EELV – voir le déroulé de la séance.
Décryptage de François Lurot, président de Carton Rouge :
« Olivia Polski qui avait en son temps voté l’installation du Carrefour – car elle est l’une des cinq membres de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) – a porté la réponse de la majorité municipale contre ces voeux.
Mme Polski avait, le 15 décembre dernier, prononcé un « mea culpa » par rapport au Carrefour et juré qu’elle ne le ferait plus devant la délégation de notre collectif qui était accompagnée par Christian Le Lann, président d’honneur de la Chambre du Commerce et de l’Artisanat de Paris, commerçant du 20e… Notre élue de la Ville chargée du Commerce n’a plus ces états d’âme dans sa belle pelisse blanche… Cependant, comme elle l’exprime dans la vidéo : « on ne peut présager de ce que CVI-Gambetta (le promoteur : écran local de CarVal Investors, filiale financière du géant de l’agro-alimentaire Cargill) et Carrefour vont décider de faire après leur prochaine rencontre avec le collectif ».
La voix officielle de la Ville le dit : la balle est entièrement dans notre camp jusqu’à notre réunion, prévue le 4 mai, avec le promoteur, les élus et Carrefour.
Vos lettres à Anne Hidalgo, lui demandant son soutien actif, vont peser. Vous trouverez en page Documents un modèle qui explique clairement ce qui ne semble pas avoir été perçu lors du dépôt des deux derniers projets de vœux : conformément à notre dernière réunion, dont le compte rendu est également consultable en page Documents, ce que nous demandons maintenant, c’est l’assistance active des élus et des services compétents de la Ville
.
L’heure est à la mobilisation. Il faut inonder la Maire de Paris de nos courriers. À vos claviers !
»

– Le 6 avril, une délégation du collectif a été reçue par George Pau-Langevin, députée de la 15e circonscription (et candidate à la réélection). Lire le compte rendu de la rencontre.

– Le 4 mai, une délégation a rencontré des représentants du promoteur CVI-Gambetta et de la société Carrefour en présence de Frédérique Calandra et de plusieurs élus de sa majorité. Le soir du même jour, l’installation du Carrefour était à l’ordre du jour de la réunion du Conseil de quartier Télégraphe, Pelleport, Saint-Fargeau à la MJC des Hauts de Belleville.

– Le vendredi 12 mai, à 19 h, à la MJC du 43 rue du Borrégo, réunion de l’association et de ses soutiens pour préparer la suite de notre action, et notamment :

– Le samedi 3 juin, à 11 h, grande manif’ bras de fer entre le Rectorat et la Mairie du 20e  !

– Le jeudi 22 juin, à 20 h, à la Maison des Fougères (10 rue des Fougères), AG élargie du collectif pour en tirer le bilan.

– Pendant l’été, continuez à vous exprimer sur le projet de l’ex-rectorat et à débattre des alternatives en participant au forum hebdomadaire du samedi matin sur l’agora, place Saint-Fargeau, de 11h à 13h. Vous inscrire ici si vous êtes disponibles pour aider à tenir la table d’information.

Et aussi :

– Faites connaître le mouvement, enrôlez vos connaissances et vos associations.
– Consultez sur ce blog toute l’histoire du mouvement en documents
– Visitez et intervenez sur le groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/Nonaucarrefouraurectorat
– Visitez et intervenez sur le compte twitter : https://twitter.com/Kartonrouge
– Faites rejoindre le forum google-groupe (inscription à rectocarrefour@gmail.com)
Adhérez à Carton Rouge, l’association créée par le collectif.

Nous relayons :

– La pétition lancée par le Collectif Stopmonop le 15 juillet 2017, suite à la décision de la Mairie de Paris d’annuler purement et simplement le vote, au budget participatif 2016, d’une subvention indispensable à l’installation de Kelbongoo à Bichat-Temple : https://www.change.org/p/anne-hidalgo-sauvez-la-halle-alimentaire-du-10e-arrondissement-4bb7b070-198a-487b-991b-13b2b580a10c
(La Mairie a fait, le 25 juillet, un premier pas vers une solution de compromis, mais la mobilisation continue.)

– L’invitation du Collectif pour la Maison de l’Air à l’agora qui sera animé régulièrement, tout au long de l’été, le dimanche à 14 h, devant la Maison de l’Air au parc de Belleville. Premier rendez-vous le dimanche 16 juillet.