Nous refusons le projet de supermarché « Carrefour » à la place du Rectorat de Paris au 94 avenue Gambetta. Informez-vous, rejoignez la mobilisation !

  • Signez et faites signer la pétition en cliquant ici.
  • Répondez à notre sondage pour définir un projet alternatif.
  • Lisez l’article de François Lurot sur Médiapart  « Sus au centre-ville ! « 
  • Visionnez et diffusez le  reportage de Télé Bocal  sur la dernière manif’ de Carton Rouge en juin 2018, organisée devant le chantier du rectorat en hommage à Martine Donnette et Claude Diot, les animateurs de En Toute Franchise qui se battent depuis 25 ans contre les abus de la grande distribution, Martine est interviewée dans la vidéo. On leur a montré qu’à Ménilmontant aussi on se bat contre Carrefour !
  • Visionnez et diffusez le documentaire de France 3 sur la  La guerre des supérettes
  • Visionnez et diffusez le clip de Danielle Simmonet, conseillère France Insoumise de Paris tourné sur la place Saint-Fargeau pendant l’agora Carton Rouge du samedi
  • Visionnez et diffusez le clip vidéo et le reportage de Télébocal + les échos de la manifestation du 3 juin 2017 :   Vidéo réalisée par les Insoumis – Reportage de Télébocal – Reportage photo de Serge Rivret.
  • Visionnez et diffusez le reportage de Télébocal sur la manifestation du 13 décembre 2017 au siège d’Icade.
  • Lisez l’article de François Lurot sur Agoravox : « Paris, Texas ? » et le bilan de près de deux ans de mobilisation dressé par Frédéric Guerrien, élu du 20e : https://blogs.mediapart.fr/fredguerrien/blog/070218/carrefour-gambetta-paris-20e-qui-nen-voeu
  • Tous les samedis venez à la table d’information place Saint-Fargeau à 11h : pour signer la pétition, échanger avec les habitant-e-s mobilisé-e-s, faire connaître vos sentiments sur les besoins du quartier et vos idées pour les locaux libérés par le déménagement du Rectorat, adhérer à l’association « Carton rouge », prendre quelques tracts pour informer et mobiliser autour de vous…
    Photos de l’agora du 16 décembre 2017, filmée par France 3 (cf « La guerre des supérettes », lien ci-dessus) :

 

 

 

Historique de la mobilisation :

La première mobilisation des habitants et des associations du quartier, relayée par des élus EELV, PG, et PC, a arraché un vœu du Conseil de Paris, « pour faire évoluer le projet ». Pour y donner suite, Madame Calandra a réuni sa majorité, le 27 février 2017, avec des représentants du promoteur CVI, filiale du géant américain de l’agro-alimentaire Cargill, et de la société Carrefour. Les conseillers EELV et PC ont présenté notre opposition à un énième Carrefour dans le quartier en demandant que la Semaest, société d’économie mixte chargée par la Ville de revitaliser le commerce et l’artisanat, préempte les baux des 2 500 m2 commerciaux prévus au « Rectorat » et en évoquant nos contre-propositions. À l’issue de la réunion, la société Carrefour et le promoteur ont accepté de rencontrer directement une délégation de représentants des habitants, associations et commerçants du quartier pour repenser réellement le projet. (Voir récapitulatif en page Documents.) Cette rencontre a eu lieu le mercredi 4 mai, en présence de la maire du 20e arrondissement, sans débloquer la situation. Ultime bras de fer d’une année de mobilisation, le collectif a projeté donc une manifestation à grande échelle le 3 juin, dans le cadre des élections législatives.
La revente surprise (sans doute pas pour tout le monde) du 92-98 avenue Gambetta en VEFA (vente en état de futur achèvement = clefs en main) au promoteur ICADE, annoncée par communiqué de presse le 15 mai, n’a fait que renforcer notre détermination. Le profit réalisé par CVI, filiale de Cargill sur l’opération est juteux, le prix de revente étant de 137 millions d’euros, contre 50 millions à l’achat (lorsque la Ville a renoncé – par manque de fonds, nous dit-on – à exercer son droit de préemption). Et comme ICADE, pour sa part, est une filiale de la Caisse des Dépôts, qui opère avec de l’argent public, on se demande qui est le dindon de la farce…
Le 23 mai, le Conseil d’arrondissement du 20e a adopté un vœu du groupe Paris place au peuple déplorant « le considérable enrichissement sur fonds publics du groupe Cargill à l’occasion du rachat du site de l’ancien rectorat par la société Icade » et demandant « que toute la transparence soit faite sur cette opération », que « la Maire de Paris étudie tout moyen nécessaire, y compris, si besoin, juridique, pour s’assurer que l’intérêt public a été respecté à l’occasion de ce rachat, en tire toutes les conséquences dans le cas contraire » et « mette en œuvre tout moyen nécessaire pour que le projet en cours sur le site de l’ancien rectorat soit remis à plat », afin « que les propositions alternatives, formulées par la population réunie en collectif, soient sérieusement prises en compte ».
Merci à Place au Peuple, groupe d’opposition municipale, mené notamment par Danielle Simonnet, à l’initiative de ce voeu. Et merci à tous les élus qui l’ont voté, dessinant une majorité d’élus du 20e décidés à nous soutenir dans notre combat contre le projet financier, immobilier et commercial .
Au Conseil de Paris du 6-8 juin 2017, des vœux ont été à nouveau présentés par le groupe communiste, par le groupe EELV et par Danielle Simonnet, conseillère Place au Peuple, exprimant les mêmes exigences et, pour les uns, « que 
la Maire de Paris interpelle le gouvernement et la direction générale d’ICADE pour tenter de stopper la transaction et missionne la SEMAEST pour qu’elle se porte acquéreur de tout ou partie des locaux  », pour les autres, « que soit engagée une concertation entre ICADE et l’Hôtel de Ville, les élu-es du 20e, les habitants, les commerçants des quartiers Gambetta, Pelleport et Saint-Fargeau, avec comme objectif la prise en compte des réflexions déjà existantes concernant l’affectation de cette parcelle, afin de proposer une offre alternative à l’arrivée d’un nouveau commerce alimentaire franchisé, à la faveur de l’implantation de commerces de proximité et indépendants, portant des modes de consommation respectueux des circuits courts, et privilégiant une alimentation biologique et de qualité, ou encore de nouveaux équipements utiles aux habitants ».
Aucun des trois vœux n’a été voté en Conseil de Paris.
À suivre…
Le collectif s’est réuni le 22 juin pour tirer le bilan d’un an de lutte et discuter de la suite ; voir compte rendu de l’AG en page Documents)

Réuni le vendredi 10 novembre 2017, le collectif a approuvé le texte d’une nouvelle lettre à Anne Hidalgo et ses adjoints (voir aussi en page Documents) et fixé au mercredi 13 décembre sa prochaine action d’envergure : manifestation devant le siège social d’ICADE, actuel propriétaire du ci-devant rectorat, avec distribution de tracts et discussion avec les salariés.

20171209_125151

Il s’est réuni à nouveau le 8 décembre à la Maison des Fougères pour préparer la manifestation du 13 décembre. Voir :
le compte rendu,
le reportage réalisé par Télébocal au siège d’Icade
et le compte rendu de nos échanges avec trois responsables du pôle foncier tertiaire.

Réunie le 12 janvier en son assemblée désormais mensuelle, l’association Carton Rouge, qui a vocation à animer le collectif, a décidé de demander à la maire de Paris, Madame Hidalgo, la tenue d’une réunion tripartite (collectif-maire de Paris-promoteur Icade) en lui faisant expressément savoir que Icade est d’ores-et-déjà d’accord pour une telle réunion. Les élus aux conseils de Paris et du XXe vont être sollicités pour soutenir cette demande. Certains ont déjà spontanément manifesté ce soutien.

Le voeu voté ce mercredi 31 janvier par une majorité de conseillers du 20e lors du conseil d’arrondissement soutient la demande de Carton Rouge d’une réunion du collectif qu’il anime avec Icade et la maire de Paris.
Ce vote favorable est celui des groupes Place au peuple!, Communiste, Ecologiste, et Socialistes et apparentés. Le groupe En Marche a voté contre.
Pour être voté, il fallait une majorité à ce voeu présenté par Place au peuple ! qui ne compte que trois élu.e.s dans le 20e et une seule au conseil de Paris. Cette majorité est donc le résultat d’un travail de Frédéric Guerrien en bonne intelligence avec les auteurs du voeu et quelques élus bienveillants dans chaque groupe.

Le 2 février, pour rallier d’autres habitants à l’action du collectif et pour s’associer à de nouveaux partenaires, Carton Rouge a organisé un premier débat autour de la question « Quel commerce aux Fougères? », à la Maison des Fougères, au beau milieu de ce désert commercial d’au-delà les boulevard des Maréchaux. Un débat qui en annonce d’autres à venir et qui sera diffusé sur le web.

5 février 2018. Réunion prochaine avec la mairie de Paris et le promoteur. Notre dossier commun concernant le projet financier, immobilier et commercial dans l’ancien rectorat va connaître un point d’orgue avec une très prochaine réunion à la mairie de Paris. Si l’association Carton Rouge a maintenu la flamme, porté la mobilisation jusqu’à ce jour,  le collectif d’associations et de commerçants associé au comité de quartier va maintenant prendre la main pour constituer sa délégation.
Après le voeu du conseil d’arrondissement du 20e voté le 31 janvier soutenant notre demande de réunion tripartite [la mairie de Paris-le nouveau promoteur Icade-le collectif animé par Carton Rouge], le voeu de l’exécutif de la Ville de Paris qui a été voté ce 5 février a été commenté ainsi par Jean-Louis Missika [membre du Conseil de Paris et adjoint au maire de Paris chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité] :
 » des échanges ont déjà eu lieu depuis longtemps, le dialogue est là, une convention a été signée, les associations ont été reçue et écoutées (…) il s’agit donc de continuer le dialogue (…) le chantier a commencé, le bail commercial a été signé (…) il ne s’agit donc pas  pas de remettre à plat le projet mais de s’entendre sur des sujets  qui feront que ce projet bénéficiera encore plus au quartier tant dans sa partie commerciale que dans la partie bureau (…) Icade devra prendre à son compte la convention et des points additionnels acceptés et définis par l’ensemble des parties prenantes lors de cette réunion à venir (…) » (cf. la video  https://www.youtube.com/watch?v=igJnEJnD1AU )
 
Carton Rouge se réunit  le vendredi 9 février à la Maison des Fougères, rue des Fougères (à 19 heures) pour préparer cette rencontre, ce sera une première réunion pour « dégrossir » des arguments à bâtons rompus.

Et aussi :

– Visionnez le reportage sur notre action diffusée le 1er mars 2017 par FR3 Paris (dans « Enquête de région » après le « Soir 3 » : http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emissions/grand-paris-reportages/guerre-superettes-mode-du-fait-soi-meme-enquetes-region-1205153.html).
– Faites connaître le mouvement, enrôlez vos connaissances et vos associations.
– Consultez sur ce blog toute l’histoire du mouvement en documents
– Visitez et intervenez sur le groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/Nonaucarrefouraurectorat
– Visitez et intervenez sur le compte twitter : https://twitter.com/Kartonrouge
– Faites rejoindre le forum google-groupe (inscription à rectocarrefour@gmail.com)
Adhérez à Carton Rouge, l’association créée par le collectif, bulletin à adresser à Adhésions Carton Rouge, 23, rue du Groupe Manouchian, 75020 Paris.

Nous relayons :

– La pétition « Non à EuropaCity », parce que nous estimons que dans ce secteur de Gonesse qui en est truffé, un autre projet qu’un énième centre commercial est possible et que vouloir l’associer à une immense piste de ski artificielle est absurde.
http://nonaeuropacity.wesign.it/fr
« Nous citoyens, refusons de voir le groupe Auchan s’approprier le triangle de Gonesse pour servir des intérêts privés et exprimons notre opposition à EuropaCity, un projet de centre commercial nuisible pour le Val d’Oise, la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne, l’Ile-de-France et la France. Tant du point de vue des emplois que de l’environnement. »

– La pétition « 418 Milliards d’€ d’infractions non perçus par l’Etat » https://www.change.org/p/418-milliards-d-d-infractions-non-per%C3%A7us-par-l-%C3%A9tat émise par Martine Donnette, créatrice de l’association « En toute franchise », contre les extensions illégales d’hypers et de supermarchés sur lesquelles les élus ferment les yeux.

– Au-delà de nos frontières locales, la pétition pour le sauvetage de l’Aquarius lancée par SOS Méditerranée
https://you.wemove.eu/campaigns/sauvons-l-aquarius-et-le-sauvetage-en-mer

 

 

Publicités